Retour dans la « gadoue »


Parfois on pourrait dire que les journées se suivent et se ressemblent. Mais cette affirmation n’est-elle pas une forme de lapalissade ? Il y a forcément des points communs entre une journée et une autre. Nos journées sont forcément ponctuées par des rituels, par des habitudes. De plus, il n’est pas forcément mauvais de donner des habitudes à son chien. Dans la mesure où ces dernières seraient de bonnes habitudes.

Ainsi donc la journée d’aujourd’hui était relativement calquée sur la journée d’hier. Notre balade du matin nous a emmené sur le même trajet que nous avons emprunté hier à travers la forêt. Le premier enseignement que l’on pourrait en retirer réside dans le fait que c’est toujours la gadoue. D’ailleurs pendant cette balade, je me suis demandé si le mot « gadoue » était d’origine argotique ou non. Une fois rentré, et après quelques recherches rapides, l’origine de ce mot ne semble pas établi. De plus, selon les régions, son sens varie. Ici, et j’en finirai avec cette digression, le sens voulu n’est autre que pour désigner la boue.

Mes bottes, n’étant pas de sept lieues mais en caoutchouc, sont actuellement un allié de taille dans ces petites expéditions d’une heure.
Nos trois bergers allemands s’en donnent à coeur joie encore une fois. Dire qu’au retour ils sont sale est un doux euphémisme. Il est donc plus que nécessaire de prendre quelques minutes pour les essuyer les mieux possible avant de les laisser retrouver le chemin de l’intérieur.

 

blog_1589

blog_1595

C’est assurément la première partie du parcours qui est la plus « sportive » pour moi. Les chiens étant en laisse.

blog_1596

Dax se complaît dans son rôle d’éclaireur et ouvre ainsi la voie.

blog_1599

Jersey est un peu le sale gosse de la bande. Tantôt il traîne sur l’arrière, tantôt il s’en prend à ses camarades de promenade. Il n’hésite pas à prendre des bains de pieds dans la boue. Et bien sûr, il est totalement indiscipliné dès qu’il s’agit de prendre une photo.

blog_1601

Le patriarche de la bande aime prendre la pause.

blog_1606

Parfois, lorsqu’un obstacle naturel fait son apparition sur le parcours, il suffit de suivre le mouvement imprimé par nos amis à quatre pattes.

blog_1607

Instinctivement il trouve la solution au problème posé par mère nature.

blog_1613

Mes bottes témoignent de la présence de la « gadoue ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s